Aller au contenu →

Barbares

Le coutelas d’ivoire
Tournoyait dans le vent.
S’plantant dans le cougar
Fit triompher Rahan.
En sautant sur le sol
Heureux comme un enfant,
Il actionna la mine
Et explosa mêchant.

L’Humanité ne s’en remettrait pas.

Publié dans Poèmes

2 Commentaires

  1. tom 12

    Le fils de Krao aurait du lire le Pif
    Dont le gadget était
    des lunettes à monter
    Car posées sur son pif
    Il aurait vu la mine

    de celle qu’il aimait…
    On l’appelait Pifou.

  2. MP

     Le coutelas d’acier
    Tournoyait dans l’air léger
    S’enfonçant dans l’éléphant
    Fit jubiler Rahan
    En bondissant sur la terre
    Joyeux comme dans l’éther
    Il alluma la mèche
    Et explosa en minant

    L’humanité ne s’en remettrait pas

    oilà, je me suis bien amusée !
    Poéteusement

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.