Aller au contenu →

Calyps’mots

Paris-Port of Spain sans escale,
Vers le flamboyant Carnaval.
Accents trini sur l’ex-tiempo
De Trinidad et Tobago.

Suspendu entre fiel et mer,
Entre outre-ciel et outre-terre,
Hôte cédant au son du mambo
aux badinages en stéréo.

On a soif de danser plus haut
Et de tresser en bord de plage,
Kaléidoscope de mirages
Des masques couleur Calypso.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.

STÉPHANE BATAILLON / 2017 / TOUS DROITS RÉSERVÉS.
Site propulsé par Wordpress et composé en Libre Franklin.
Pour la neutralité du net et le respect de notre vie privée, je soutiens l'Aful, l'April et la Quadrature du Net.