Aller au contenu →

Calyps’mots

Paris-Port of Spain sans escale,
Vers le flamboyant Carnaval.
Accents trini sur l’ex-tiempo
De Trinidad et Tobago.

Suspendu entre fiel et mer,
Entre outre-ciel et outre-terre,
Hôte cédant au son du mambo
aux badinages en stéréo.

On a soif de danser plus haut
Et de tresser en bord de plage,
Kaléidoscope de mirages
Des masques couleur Calypso.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.

Stéphane Bataillon 2005-2017 - Tous droits réservés.
Prenons-en mains votre vie numérique : soutenez l'action de l'APRIL, l'AFUL et La Quadrature du Net.