Aller au contenu →

Chansouterraine

A la station Franklin Roosevelt,
Dans les couloirs les filles sont sveltes
Y’a un joueur de Xylophone
A chaque note mes oreilles bourdonnent

A la station Franklin Roosevelt,
Y’en a des qui rigolent bien
D’autres qui font une gueule de trois mètres
Et encore d’autres qui pensent à rien

A la station Franklin Roosevelt,
Des touristes sapés en Cardin
Crient leur amour des Parisiens
Et ratent de très peu leur train.

Et puis à Franklin Roosevelt,
Il y a toi, seule sur le quai,
Qui comme une petite fille blessée
Attends une rame moins bondée.

Publié dans Chansons

2 Commentaires

  1. Sous les pavés,la plage,une fille s’est mise à chanter,y’a qu’un cheveux sur la tête à Stéphane ,y’a plus de licules à la station des Lilas au gué vive la rose, vive la rose et le lilas.

  2. Pauvre femme du quai
    Abdandonnée, prête à pleurer
    « Attention, tu risques de te faire pincer très fort »
    Mais c’est au coeur,
    Et pas aux doigts,
    Que le lapin parlait

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.