Aller au contenu →

Corbac

Le corbeau de l’autre jour
plane amicalement
dans ma tête

Peut-être
qu’il voudra bien me suivre
au-delà du périphérique
ce n’est qu’à quelques mètres.

Il viendra se poser sur mon épaule

Peut-être que ses griffes me feront mal
peut-être pas

Peut-être qu’il me parlera
et qu’il aura mis des baskets

Qui sait ?

Un corbeau, c’est intelligent.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.