Aller au contenu →

Dans un commencement (1)

Mange, mange
mange à en pourrir
puisque tu ne veux pas t’arrêter

Mange, mange
mange à en mourir
puisque tu ne veux plus écouter

Mange, mange
mange à t’endormir
sans aucun autre à tes côtés.

 

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *