Aller au contenu →

De l’Empire (les larmes d’Alexandre – épilogue)

Pas un lieu
pas un temps

Mais rester disponible
pour accueillir le lien
à notre extrémité

Pour ajouter tout bas
au tourbillon du monde
le bonheur d’une vie
sans qu’elle nous appartienne

J’abdique d’une ambition
pour dépasser le ciel.

Découvrez toute la série « Les larmes d’Alexandre » en cliquant ici

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *