Aller au contenu →

Décalé

Le train a du retard
les passagers s’affolent
de ce temps qui s’impose

Comme les mains
comme le soleil
qui caresse la verrière
qui caresse notre peau.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *