Aller au contenu →

Dériveur

Conscient que le courant
déporterait trop loin
décider de faire face

en rebroussant chemin

De peur d’être la feuille
tournoyante et piégée
remettre son destin

Car ce soir, il est tard
trop pour prendre la mer.

Publié dans Poèmes

Un commentaire

  1. bat

    Superbe. Mysette

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.