Aller au contenu →

Discussion

Du bruit

Il y a trop de bruit

Ralentir la conquête
tendue vers d’autres mots

Et s’occuper de ceux
qui nous restent fidèles

Ceux qui peuvent nous dire
à la seule condition
de les laisser parler

Ralentir les gestes
pour qu’ils ne prennent peur.

Publié dans Poèmes

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *