Aller au contenu →

Electro* (fresh revolution)

Quand le fracas des larmes
ne sera plus possible

Quand nous tomberons saouls
d’un manque de parole

Quand la peur insinuée
entre les notes joyeuses
arrivera à terme

Il y aura quelque chose
qu’il nous faudra combattre
d’une insurrection lente

Et nous habiterons ensemble le silence.

 

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple,
l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple,
le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, art. 35 (1793)

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *