Aller au contenu →

Un dernier Gustave pour la route

Toutes les bonnes choses ont une fin. Gustave suspend sa parution avec ce n°62. Un numéro encore plus personnel que d’habitude. Un numéro qui remercie et qui clôt un beau cycle. Une pause nécessaire pour inventer demain, pour créer d’autres formes.Tout est expliqué dans ce numéro qui, pour la première (et la dernière) fois, est en téléchargement libre. Un grand merci à vous d’avoir été ses lecteurs fidèles et rendez-vous tout au long de l’année ici même pour partager d’autres poèmes et d’autres expériences. L’aventure continue. Dès le mois prochain, rendez-vous avec L’invincible.

Téléchargez Gustave n°62 – Mars 2017

« J’ai créé L’Autre Journal en décembre 1984. Je l’ai inventé. Je n’ai pas « lancé un journal », je l’ai inventé. J’ai imaginé son titre. J’ai imaginé son format, ses rubriques. Son équipe. Ses rédacteurs qui n’étaient pas tous journalistes. Son sommaire. La couverture de son premier numéro (un tigre surgi d’un rêve, sans légende). L’époque était triste, moins qu’aujourd’hui. Le monde était féroce, moins qu’aujourd’hui. L’argent était cruel, moins qu’aujourd’hui. La gauche était de droite, moins qu’aujourd’hui. Les États-Unis inspiraient crainte et répulsion, moins qu’aujourd’hui. Les islamistes semaient la terreur, moins qu’aujourd’hui. Le sida assassinait, moins qu’aujourd’hui (…) Autour de moi, auprès de moi, en ce temps-là, le génie de l’amitié, de la confiance, de la droiture, de la pensée discordante, avait rassemblé les uns et les autres. Nous fêtions les anniversaires, les bouclages, les épreuves traversées, les dures interruptions. La vie universelle de chacun, la vie intime du monde circulait dans nos pages. »

Michel Butel
Fondateur de l’Autre Journal, de l’Impossible, et de tant d’autres.

Publié dans Actualité

Comments

Laisser un commentaire