Aller au contenu →

Les regards

Tu as peur parfois,
du monstre, des bruits de pas
du loup au fond des bois

Tu as peur parfois,
tu aimerais tellement ça
que ça, ça ne soit pas

Alors tu penses très fort
à une lumière d’or
qui viendrait s’allumer
pour éclairer très fort

Alors tu pourrais voir
au fond de leurs regards
que le monstre, ceux des pas
le loup au fond des bois
ont aussi peur que toi

Que tu n’acceptes pas
de leur dire tout bas
– Il y a une place pour toi.

Capture d’écran 2016-07-21 à 11.54.49Lecture de ce poème ce jour au Festival Voix Vives de Sète : Rendez-vous à 15h00 : Poésie les pieds dans l’eau (pour les enfants) Lecture avec petits bateaux/poèmes autour du bassin. Bassin Place Aristide Briand

Et aussi :

De 18h à 18h45 : dédicace de l’anthologie de haïkus  » une fleur à l’autre » sur le stand de la lune bleue

De 19h à 19h30, rue Gambetta, une première performance de spatiale-fiction. Historique !

Publié dans Poèmes

Comments

Laisser un commentaire