L’intensité (souvenirs)

Il suffit de tourner la tête pour voir les feuilles de l’arbre frappées par le soleil. Remonter le rayon et s’arrêter, juste à bonne distance, qu’il puisse nous réchauffer, calme le tourbillon et que tout se dépose. Rester là et attendre que le mouvement reprenne, mais cette fois avec soi. Retrouver la confiance sans regarder le ciel. Pouvoir parler de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *