Aller au contenu →

Stéphane Bataillon Posts

Météo

Pluie sans fin
L’épouvantail en a marre.
La paille est pourrie.

Un commentaire

Boogie Night

Pénombre des corps.
Il trouve que les gens dansent beaux.
Mais dehors, c’est mort.

2 Commentaires

Superstar

C’était parti pour le show,
Il allait monter très haut.
La chaleur des spots et l’air
Electrisé par la lumière.

Ce soir, pas de hasard.
A Cachins-les-Combrières,
On allait se coucher tard !

Un commentaire

De saison

Les écharpes se défont

La foule sue, sent pas bon

Les taxis roulent, klaxons.

Aux abords du Grand Palais

L’herbe respire – C’est gai !

Les passants détendus

Ne se recroquevillent plus

C’est l’printemps

J’suis content.

2 Commentaires

Acte II

C’est en marchant jusqu’au tournant

Que sa vie prit un tournant

En la rencontrant.

Commentaires fermés

Sept ans de malheur

Le miroir, de bonne foi,

Renvoyait son image

En Haute-Fidélité.

Ne s’y retrouvant pas,
Buster la renvoya.
La pierre de météorite caramélisée
brisa soudain la glace.

Comme il avait eu raison de rester
Sur sa position !


Un commentaire

Discount

L’énorme ressort sautait dans toute la pièce
Bocal brisé. Télé explosée.
Il bondit sur Robert.
K-O le p’tit pépère !
Ce canapé bon marché
N’était pas une affaire.

2 Commentaires

Le papival

Buster devait par dessus tout attraper ce papival.

Un drôle d’animal, mi-papillon, mi-cheval.

Le papival se mit à galoper. Buster saisi son filet.

Puis, il s’envola tout là-haut.
Buster lança son lasso…
et tomba de haut !

Pendant des heures, Buster resta alors à l’observer,
immobile.

Il aurait pu lui jeter du sel sur les ailes.
Ou une selle sur le dos.

Il préféra patienter, sans dire un mot.

Enfin, le papival s’enfuit.

Buster l’avait pris, sans un bruit.

Commentaires fermés