Aller au contenu →

Stéphane Bataillon Articles

Douce tyrannie

En Nazaravie, douce tyrannie,

il était interdit de manger ses crottes de nez

…même après minuit !

Buster senti qu’il était inutile de parlementer.

Un commentaire

Photo Maton

La chambre à peine noire,
deux clichés volages bondirent sur la même planche.
Au contact du réactif, ils se révélèrent vif.

Hélas, l’exposition était trop forte !
Le photographe remis le cache
Condamnant sans appel le tirage malheureux.  

Un commentaire

A bas les cous !

Les quatre girafes révolutionnaires eurent à peine le temps de se prendre les jambes dans leurs cous que, déjà, le gaz lacrymogène inondait la ruelle. À dire vrai, ce matin là, Roger n’avait aucune envie de mourir pour des idées.

Il préféra terminer son café. 

2 Commentaires

Miguelito

Miguelito était un parfait idiot.

Jamais un mot censé, que des gestes déplacés.

Les yeux toujours mi-clos, Miguelito, c’était pas un héros.

Ce fût pourtant lui qui trouva la porte du château.

Buster sentit qu’il l’avait pris d’un peu trop haut.

Il descendit de son vélo.

Un commentaire

Blogin

Un Blog toutes les sept secondes.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six…
C’est mon tour !
Le grand jour.
Mais quel discours ?
…Ca attendra bien quelques secondes.

2 Commentaires

L’invasion

Partout !
Dans sa cuisine et dans le hall,
A la télévision et dans son édredon,
Sur les murs de la ville, et sur ceux des maisons
Partout !

Des images de lui,
Il y en avait partout !
Lui, pas star pour deux sous.

Sa webcam s’était échappée.

Un commentaire

30 ans, poil aux dents !

La vie n’a pas de sens
Juste une grande ballade
Aux multiples chemins
Qui mène au même point.

Moi, les ballades, j’aime bien.

Un commentaire
Stéphane Bataillon - Tous droits réservés - 2005-2017