Aller au contenu →

Politique du rêve

Cette nuit, j’ai rêvé que je parlais à Benoît Hamon, que je le remerciais pour cette campagne digne et courageuse. Que nous étions beaucoup, finalement, à s’être décidé pour lui. Pour sa vision d’une société plus juste, plus calme, plus inventive. Contre tous les vents furieux, au rythme de la terre. J’étais content et nous avons été boire une bière ensemble, en souriant. C’est bizarre, les rêves. (P.S : cette anecdote est authentique.)

Publié dans Poèmes

Comments

Laisser un commentaire