Aller au contenu →

Prématuré

Les rats quittent le navire
de mon imaginaire

Coulent les mots usés

Ne reste qu’un radeau
fait au plus près de l’os

L’essentiel à transmettre
en dérivant vers l’île
où nous échouerons.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *