Aller au contenu →

Sept ans de malheur

Le miroir, de bonne foi,

Renvoyait son image

En Haute-Fidélité.

Ne s’y retrouvant pas,
Buster la renvoya.
La pierre de météorite caramélisée
brisa soudain la glace.

Comme il avait eu raison de rester
Sur sa position !


Publié dans Microfictions

Un commentaire

  1. J-L B

    Qui est ce Buster qui ne se reconnait pas dans son miroir?
    Pas fou Buster ,la glace brisée,il peut la déguster tranquillement en appréçiant son parfum venant d’un pays qu’il ne connait pas.
    Miroir, petit miroir,dis moi…J-L B

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.