Aller au contenu →

Tendrement,

Nocturne en do mineur de Chopin. Se revoir écoutant sa mère le jouer. Prendre soudain conscience d’une douce chaleur. Se dire que ces notes-là seront celles du chagrin lorsqu’elle disparaîtra dans l’infini des nuits.

B.o.p (Bande originale du poème) : Eyes Shut – Nocturne in C Minor, Ólafur Arnalds & Alice Sara Ott, The Chopin Project.

Publié dans Poèmes