Aller au contenu →

Un point, c’est tout (1/14) : Le point d’exclamation

On serait si surpris
de ne plus ressentir
l’étonnement du monde.

(Collage de Thomas Durcudoy-Poème de Stéphane Bataillon)

Initié par l’illustrateur Thomas Durcudoy et Stéphane Bataillon, la série « Un point c’est tout » prend place au sein du projet Sur le bout de la langue, une grammaire en poésie, à la suite directe du poème-collage N°6 en se concentrant sur la dizaine de signes de ponctuation de la langue française. Cet alphabet de peu qui permet de lier ou de séparer, de rendre le discours intelligible, en permettant aux mots de s’octroyer une pause. Pour ceux que le sujet intéresse, nous ne pouvons que conseiller la lecture du passionnant ouvrage de Jacques Drillon, Traité de la ponctuation française, (Gallimard, coll. Tel, 1991), qui a été grandement utile à l’élaboration de cette série, prévue en 14 épisodes.

Publié dans Poèmes Un point, c'est tout

Comments

Laisser un commentaire