Matinale

Retrouver le calme
ralentir le rythme
rejoindre les choses

Disposer des lumières.

Ulysse’s blog (missive à Pénélope)

Et bien…

D’autres ont d’autres vies
d’autres lieux
d’autres paroles
d’autres regards

D’autres ont des faiblesses
d’autres faiblesses
d’autres silences
d’autres bruits

D’autres ont des déceptions
alors d’autres trahissent
et d’autres ne montrent pas

D’autres avancent
stagnent
reviennent
accélèrent
ralentissent

N’en peuvent plus

D’autres ont des rêves
d’autres avaient des rêves
d’autres aimeraient bien
avoir encore des rêves

D’autres semblent

Beaucoup d’autres semblent

D’autres ont d’autres d’autres
d’autres qui ne sont pas
moi
avec
toi.

 

Note sur la poésie #8 : lenteur des espaces

Je marche dans la ville. Je marche tranquillement dans cette grande ville. Je m’arrête dans l’église. M’assieds. Joins les mains. Me déporte. Dépose. Respire. Sent l’air. Venir. Relier jusqu’au ventre. Jusqu’au souffle. Jusqu’à mon souffle, qui se présente. Ose rappeler à l’ordre. Doux. Les souvenirs s’invitent. Prennent place. Présent. Contre le bois. Dans cette grande ville où vos sourires se mêlent. Dans cette grande ville tranquille. Seconde épiphanie.

« J’écris pour me parcourir. Peindre, composer, écrire: me parcourir.
Là est l’aventure d’être en vie »

Henri Michaux