Visit Homepage
Skip to content →

Mois : octobre 2013

Credo (40) : correspondance

Que pourrai-je te dire lorsque tu m’interrogeras sur la question d’un dieu ? Peut être partir du mot, de ces trois ou quatre signes qui résument toutes les larmes et tout le sang du monde. D’un baiser d’inquiétude, je te dirai qu’il faut, et puis qu’il ne faut pas, les conserver dans l’ordre pour comprendre des choses. Que c’est à toi, et à toi seul, de trouver dans ce legs un nouvel assemblage qui vibrera ton cœur et te confirmera.

Cet aboutissement
aussi long qu’un regard.

 

Laisser un commentaire

Credo (39) : Résumé

Premier Testament :

Face à chaque violence
incarne le verbe aimer

Second Testament :

Deviens
d’en toi
par les autres
relié.

B.o.p (Bande originale du poème) : Koyaanisqatsi – Philip Glass

Laisser un commentaire

Sur l’eau

Il y a les cris d’enfants
et les poneys qui trottent

Il y a cet étang
au cœur de la ville
qui chuchote d’attendre

Comme si c’était possible.

Laisser un commentaire

Dilemme du givre

Ce froid là, cette odeur là, cette note là. Ces signes annonciateurs d’un tout nouvel hiver. Son ombre familière joue déjà sous les draps avec notre sueur. Ce frisson même sans toi.

La nostalgie, c’est le bonheur d’être triste. Victor Hugo

Laisser un commentaire

La demande

Quelque chose de la dune

De sa chaleur gorgée
qui n’épargne personne

Sauf peut-être ces larmes
juste aux coins de tes yeux
qui ne perleront pas

Une sorte de nostalgie
par anticipation.

Laisser un commentaire

LANGUE: