Ugly-Pretty

L’été, on entend des chansons qui marqueront nos vies. D’une chaleur triste propre à glisser nos peines. D’une voix trop étrangère pour ne pas se sentir saisi en amitié. De l’écho d’un élan que même le soleil ne peut plus impulser. Plus tard dans la nuit, ces notes résonneront. Augmentées de ces bribes que je capture aux vents.

Ugly-Pretty – Christine and the queens

Note sur la poésie #26

Tracer une voie. Une voie que chacun pourrait entreprendre avec ses propres moyens. Esquisse d’un chemin. Libre. Mais d’abord pour nous. Pour ce nous juste à côté de nous que l’on tend à devenir. Trop peu d’espace pour parler d’idéal. Trop d’ombres qui persistent, nécessaires, aussi. Pour cette personne presque qui fait le premier pas.

 

Note sur la poésie #25

Que faire ? Que faire lors des désillusions ? À l’annonce des désastres, si souvent annoncés qu’ils en deviennent tangibles ? Partager au plus proche un poème de lumière. Pas forcément celui qui exalte la beauté et les passions du monde. Mais un qui nous apaise et nous redonne confiance. Qui renforce la puissance de chacun de nos gestes. De nos caresses. De nos regards. De notre compassion à l’égal des autres. Jouer l’agencement de quelques mots tout simples qui sauront succéder aux dérives de la vie. Qu’on apprendra par cœur et qu’aucun reniement ne pourra effacer. Seule résistance possible face aux périls trop grands. Seule création capable de défier leurs temps.