Commando

Blanche-Neige, Raiponce et Cendrillon prirent d’assaut le conseil d’administration, exigeant leurs 998 ans d’arriérés de droits à l’image.

 

Les feuilles

Tu me demandes dans combien de jours nous allons mourir. Et si ça change de couleur, et si ça pourrit, quelqu’un qui meurt. Tu frissonnes, mais pas de notre frisson. Le tien s’accorde aux feuilles. Tu te baisses, les recueillent et les mets dans ta poche, après t’être étonné de leurs couleurs changeantes. Tu sens leur effritement sous tes doigts. Tu retiens tes larmes et dis « ça sèche ». Comme ces paroles qui ne sortent pas, ou difficilement, pour te dire ce que nous ne savons te dire. Pas faute pourtant d’avoir préparé cet instant. Mais tes questions nous prennent de court. Comme elle. Nous sommes désarmés. Pure morning.

Finalement

PEUR de tout
PEUR de ne jamais être à la hauteur
PEUR de ne pas atteindre mon but
PEUR de manquer
PEUR de te décevoir
PEUR que tu partes
PEUR de te perdre
PEUR d’être seul
PEUR du silence
PEUR de rien.

Poésie neutre

Se mettre à écrire la routine. Ces jours un peu pareils. Ces moments répétés qui n’auront droit ni à une photo, ni à un poème, ni à se changer en souvenir. Sans la moindre chance de remonter au jour pour témoigner. Écrire sur le bruit de la chasse d’eau. Sur l’odeur contenue à l’ouverture des poubelles. Sur le grincement concerté des volets électriques. Dire le rituel du réveil en trois temps, la poussière qui s’amoncelle sur les marches de l’escalier. Être neutre. Pour faire venir le monde.

Poursuite

TU

pa                                                PI

l                         lone                       T

Out

le

temps

 

 

On                                                          a       r

rive

p                                               LU

s

à te