Visit Homepage
Skip to content →

Mois : juin 2016

Question (12)

La goutte d’eau
est-elle consciente
évaporée ?

Commentaires fermés

Question (11)

La goutte d’eau
a-t-elle conscience
de s’évaporer ?

 

Commentaires fermés

Elle #37 : Johanna

Comme si. Comme si le corps, soudain, s’acharnait de sueur. Au point de persister au lieu du mouvement. Comme si, comme si le corps voulait mettre un terme à la danse. Pousser son dernier cri pour que tu l’aimes enfin. De toutes ses peaux, de tous ses pores, jusqu’à troubler l’image. Ta vibration fixée.

Elles37

 

Illustration : Robin

Commentaires fermés

Sortie du documentaire « Les poètes sont encore vivants » en DVD

Le documentaire « Les poètes sont encore vivants » de Xavier Gayan vient de sortir en DVD chez a.p.r.e.s productions (par ailleurs producteur d’un passionnant coffret-DVD autour de l’oeuvre de Bernard Heidseick). Découvrez-vite ce film rare, faisant entendre quelques voix de poésie contemporaine bien vivantes.

Les Poètes sont encore vivants
Un film de Xavier Gayan
(2016 / 70 min.)

Un film sur les poètes ? Et vivants encore ? C’est le pari du réalisateur Xavier Gayan qui a mené pendant plusieurs mois une série d’entretiens avec des poètes contemporains pour comprendre, par leurs paroles, par leurs gestes, par leurs regards, ce qui incite à faire de la poésie dans un monde où cette pratique paraît plus incongrue que jamais.
Qu’est-ce que la poésie ? Quel est le rôle politique du poète ? Comment le fait d’être bilingue ou trilingue influe-t-il sur leur écriture ? Entretiens et poèmes se succèdent tout au long du film « Les poètes sont encore vivants ».
À l’origine du projet, Xavier Gayan avait le désir de faire sentir ce qu’est la poésie aujourd’hui, ce qu’elle a d’unique par rapport aux autres arts. Paroles, poésies, paysages… nous voyageons à travers les mots, les langues et le territoire. Nous entendons combien la langue nous façonne et à quel point les poètes permettent de l’éclairer, de la bouger, de la transformer et de nous libérer de son emprisonnement.

« La poésie c’est le maximum dans le minimum. » Yvon Le Men

Avec Benny Aguey-Zinsou, Maram Al Masri, Edith Azam, Stéphane Bataillon, Paul de Brancion, Emmanuel Comtet, Jacques Darras, Marc Delouze, Souleymane Diamanka, Mireille Fargier Caruso, Yvon Le Men, Charles Pennequin, Jean Portante, Lysiane Rakotoson.

© 2016 Xavier Gayan / a.p.r.e.s production

> 1 DIGIPACK DVD : Versions françaises / DVD5 PAL / Multizone / 16/9
> Parution : Juin 2016

Prix public TTC : 20,00 €        > Commander
Scolaires et institutionnels :  > Contacter

Commentaires fermés

L’intensité

L’instant. L’instant d’avant. Celui d’après. Nous, s’évaporant entre les deux. De rage, de rire, de passion, de colère, d’humiliation, de joie, de joies simples, de joies interdites, de poèmes échangés, d’apaisantes étincelles, de peurs, de manques, de notre peur, de notre manque, de désirs, de poèmes conservés par celui qui devait. Nous les donner. Préparer l’érosion. Entrer dans le mouvement.

Laisser un commentaire

L’effondrement #11

Pour les gens éveillés, il n’existe qu’un monde, qui est commun, alors que dans le sommeil chacun se détourne vers un monde qui lui est propre. C’est agréable mais… non. Pas le temps. Se bouger bordel ! Je vais le rater. Putain, mais quel con ! Bon, en courant, je peux encore y arriver. Juste reprendre les affaires étalées sur la route. Juste tendre. Le bras. De mon corps. Pourquoi tous ces gens autour de moi ? Ça va, c’est rien, elle a percuté ma vie avec bien plus que ça durant ces dernières nuits. Qu’est-ce que vous faites, là, puisque que je vous dis que ça va ! Pas besoin. Pas besoin d’être comme ça, là, autour de… Mais qu’est ce qu’il fout ? Là. Là-bas. Mon corps ?

effondrement11

> L’effondrement. Feuilleton à partir des Fragments d’Héraclite – Dessin : Saint-Oma

Laisser un commentaire

LANGUE: