Juste un poème #1 : Jean-Pierre Boulic

Depuis quelques mois, je travaille avec une petite équipe joyeuse et enthousiaste à la création d’un nouveau magazine hebdomadaire édité par le quotidien La Croix. Et dans ce magazine il y aura bien sûr une chronique poétique. De la poésie contemporaine à lire mais également à écouter avec un podcast qui reprendra le poème de la semaine accompagné d’une petite présentation de son auteur. Accompagnant un numéro test de ce projet, je vous présente donc un premier podcast à écouter. L’émission, baptisée “Juste un poème” disponible sur le site Soundcloud s’améliorera avec le temps, avec vos commentaires, avec vos propositions. C’est un poème du dernier recueil de Jean-Pierre Boulic qui ouvre le bal. Belle écoute.

Abonnez-vous à ce podcast via rss, sur Soundcloud, sur Spotify sur Deezer, avec Apple Podcast, ou sur Youtube.

Écoutez l’émission “De la poésie pour vivre le temps du deuil”

rcfMercredi 2 novembre 2016, j’étais, avec Laurence Bouvet, l’invité de Stéphanie Gallet sur la radio RCF pour une belle émission ayant pour thème ” De la poésie pour vivre le temps du deuil”, à l’occasion de la sortie de la nouvelle édition augmentée d’Où nos ombres s’épousent, mon premier recueil.

Vous pouvez (re)écoutez cette émission ici :

Écoutez l’émission Grand Angle sur RCF

rcflogoMardi 19 avril de 17 à 18h, j’étais l’invité de Christophe Henning pour l’émission Grand angle de RCF qui avait pour thème “la poésie, musique de l’âme”. Vous pouvez réécouter l’émission :

Écoutez l’émission RCF-Grand-Angle du 19 avril 2016 :

On croit qu’elle plaît surtout aux contemplatifs ou qu’elle agace les cartésiens, la poésie réunit plus qu’on ne le pense les uns et les autres car elle laisse entrevoir le coeur de l’homme. On n’est pas dans les idées, dans la désincarnation, c’est un art total“, explique François-Xavier Maigre. En tant que lecteur, Stéphane Bataillon dit aimer trouver dans un poème “une énergie qui nous fait prendre conscience de nous, nous aide à nous reconnecter au monde dans ce qu’il a de plus simple de plus infime, ce dont le traitement médiatique ne parle même pas“. Dans un monde où tout semble aller très vite, dans une “période de la parole humiliée”, disait Jacques Ellul, la poésie fait sortir la parole de sa “fonction utilitariste“. Un autre rapport à soi, au temps, au monde, comme une brèche que l’on peut ouvrir à tout instant de la journée.

La poésie c’est d’abord une voix humaine, un timbre, j’aime cette singularité qu’il y a chez chacun“, confie François-Xavier Maigre, qui est journaliste mais aussi poète. Il est à la portée de chacun de s’émerveiller de ce pouvoir de la poésie de rejoindre chacun au plus profond. Le rédacteur en chef de Panorama se souvient de sa “première édition des Fleurs du mal, celle de 1921, 100 ans après la mort de Baudelaire” dont il aime “les traces d’humidité” venues avec le temps: “ça fait partie de ma vie, ce sont des marqueurs importants, des balises“.

Sylvie Taurelle insite sur la dimension concrète et matérielle de l’acte d’écrire, qui est comme “sculpter dans la matière des mots“. Pour elle, qui confie entretenir un rapport très fort à la nature “immanence et transcendance fusionnent” dans l’acte poétique. Et si la poésie a souvent affaire avec le spirituel, même des poèmes d’artistes comme Yves Bonnefoy ou Philippe Jaccottet ont une dimension sprituelle. “La poésie ce n’est pas un catéchisme avec des rimes”, pour François-Xavier Maigre. “c’est une insurrection intime”, selon Stéphane Bataillon, auteur du blog “Poésie & écritures numériques”.

 

Invité de Ping pong sur France Culture

ping-pongLe 29 janvier 2016, j’étais invité à l’émission Ping Pong de France Culture pour parler de poésie et de numérique. Vous pouvez écouter l’émission ici (seconde partie) :

Écoutez l’émission Ping Pong du 19/01/2016 :

http://www.franceculture.fr/emissions/ping-pong/journee-numerique-quand-la-litterature-la-peinture-et-la-musique-crevent-lecran

Le 25 novembre dernier, une belle émission de Fréquence Protestante où Laurence Arvern a reçu Maram al-Masri et Murielle Szac pour parler, autour de la production des Éditions Bruno Doucey, du beau thème “Poésie, source de vie”. À cette occasion, Murielle lit un de mes poèmes à l’antenne (à 35’08) tiré d’Où nos ombres s’épousent. Merci à elle.

Écoutez l’émission :

“Écouter Paris” sur RFI du 24/11/2013

logoRFIDimanche 24 novembre 2013, j’étais l’invité de l’émission “Écouter Paris” de Monica Fantini. Un beau concept que cette émission qui raconte, en sons, en mots et en moins de trois minutes, la capitale intime d’artistes et d’écrivains. Je ne peux que vous conseiller d’aller laisser traîner dès à présent vos oreilles sur le site : http://www.rfi.fr/emission/ecouter-paris.

“Remplir une valise de sons de votre ville, avez-vous déjà songé à cela ? Faire surgir les sons qui ont bercé votre enfance, l’avez-vous déjà imaginé ? A Paris, depuis le jardin du Luxembourg, le poète Stéphane Bataillon nous envoie sa « valise sonore ».” Monica Fantini

Écoutez l’émission :

Émission autour des Terres rares sur Radio Libertaire le 24 mai à 19h

Je serai l’invité de l’émission Trait d’union de Radio Libertaire (89.4) vendredi 24 mai de 19 à 21h pour parler de mon nouveau recueil, Les Terres rares, et de l’expérience poétique. L’émission sera disponible en podcast sur le site de la radio après sa diffusion.

“Ça rime à quoi” – France Culture (19/02/2011)

Samedi 19 février 2011, sur France Culture, j’étais l’invité de Sophie Nauleau dans le cadre de son émission « Ça rime à quoi » pour un entretien chaleureux autour de mon recueil «Où nos ombres s’épousent ». Écoutez l’émission :

Le site de “Ça rime à quoi”.

“Où nos ombres s’épousent” sur France Info

Où nos ombres s’épousent de Stéphane Bataillon, (…) Une poésie remarquable et légère.” Les éditions Bruno Doucey, l’anthologie Terre de Femmes et notre recueil ont fait l’objet du “coup de cœur” de Pierre Vavasseur, écrivain et Grand Reporter au Parisien, dans la chronique culturelle animée par Olivier de Lagarde vendredi 7 janvier à 19h55 sur France Info.

Écoutez l’extrait de l’émission :