D’expérience

Un trombone tordu
arrête le regard

On doit se souvenir
avant d’envisager
cette forme nouvelle

Admettre que désormais
nous serons ces veilleurs

Qu’ils pourront grandir libres
et le dire à quelqu’un.

EXCLUSIF : Premier Manifeste NoTry

METROPOLITAN MUSEUM OF NOTRYLe Metropolitan Museum of NoTry (Paris – New York – Ramongrin) présente aujourd’hui un document inédit d’extrême importance : le Premier Manifeste NoTry. Un texte fort et  « décapant » comme le dit notre ami l’Abbé Martin, qui permet de restituer les 16 chefs-d’œuvres d’art NoTry déjà produits au sein d’un cadre conceptuel digne des plus belles réalisations IKEA. L’Histoire est en marche. Nous, on vous laisse lire et on part se reposer loin de la foule. Pour plus d’informations sur le mouvement NoTry, ses œuvres, ses artistes et ses fulgurances, rendez-vous dans les salles du Metropolitan Museum of NoTry, le seul musée d’art contemporain de réputation internationale intégralement en ligne.

 

OpN#17 : Premier Manifeste NoTry

1. Nous voulons du vide.

2. Nous avons peur du vide.

3. Nous chargerons le vide

4. Nous le cernerons de rires, de larmes et de baisers.

5. Il est interdit de remplir quoi que ce soit.

6. Nous en avons déjà trop dit. Ça déborde.

Stéphane Bataillon, MC NoTry
Paris-Internet, le 25 février 2011, 00:00.

Traverses / Regards croisés avec Juan Carlos Hernandez

Une collaboration avec avec le photographe suisse et passionné de Jazz Juan-Carlos Hernandez, pour croiser les regards en textes et en images. Les quatre photographies de cette série sont issues de son Calendrier 2011. Rendez-vous sur ses blogs, ici, et , ainsi que sur son blog publié sur le site de La Tribune de Genève pour découvrir son beau travail.

1. Fatale

Tournoyer jusqu’à fondre
Jusqu’à quand
rester proie.

_

2. L’oubli

Non
pas se perdre

Encore un petit peu.

_

3. Alma

La force ramassée
d’un épuisé de monde

Et le chant qui s’entonne.

_

4. Réticence

Des racines crachées
seule la pierre devine
ce que masque ton parfum.

 

Textes : Stéphane Bataillon / Photographies : © Juan-Carlos Hernandez.

Gestation

Rentrer la tête prise
s’asseoir sur sa chaise
remettre tout en marche

Quelque chose a changé

L’espérance d’un regard
sans insatisfaction.