UPPLR #7 : Limoger le néant par Florence Valéro

d’un feu d’artifice

que de loups
de bois vaincus

par ton rire

Florence Valéro
Où je dors de te méconnaître
L’Arbre à paroles, 64 p, 12 €.

Écoutez ce poème :

 

Un journal naît. Et ce n’est pas pour rien. Et ce n’est pas pour ajouter du bruit aux bruits. Ce poème de Florence Valéro, jeune poète et comédienne née en 1986, résume bien ce que nous vous proposerons chaque semaine : résister, par l’usage amoureux des mots, aux discours vides, aux insomnies angoissées, à l’endormissement collectif. Dans son troisième recueil, Florence Valéro parle de tout cela. D’un manque de sommeil qui épuise, contraint par un monde qui nous sursollicite. Alors, pour prendre du champ, elle use des herbes hautes, d’une respiration lente, de l’échange des sourires. Afin que la vie, dans une tension constante, infuse le calme de la nuit.

Stéphane Bataillon

(Chronique parue dans le n°1 de La Croix L’Hebdo du 4/10/19 et sur le blog dédié à la poésie contemporaine “Un poème pour la route“)

Retrouvez désormais cette rubrique chaque vendredi dans le nouveau magazine La Croix L’Hebdo avec votre abonnement à La Croix ou en kiosques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *