UPPLR#15 : La part d’enfance, par Gilles Baudry

Chronique initialement parue dans le N°15 de La Croix L’Hebdo du 17 janvier et sur le blog “Un poème pour la route” : https://poesie.blogs.la-croix.com/

De quelle aube suis-je l’enfant  ?

De quelle voix sans âge
ai-je reçu cet appel d’air
vers le grand large  ?
Quel invisible chant
ouvre en moi la clairière  ?

Gilles Baudry

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

 

Le frère bénédictin Gilles Baudry, auteur d’une œuvre très importante avec des recueils comme Nulle autre lampe que la voix ou Demeure le veilleur a durablement changé l’exercice délicat d’une poésie où s’exprime l’intimité d’une foi, ne sachant volontairement pas qui, d’entre les deux, est au service de l’autre. Témoins d’une relation équitable, ces textes toujours brefs, qui économisent les mots comme l’on retient son souffle, « épurent le désir » d’un Dieu fragile et doux. Les poèmes ici rassemblés sont accompagnés par une quarantaine de sculptures de Roland Machet, faisant dialoguer le bois et la pierre avec une même amitié.

Stéphane Bataillon

Gilles Baudry, Dans la forêt des signes, avec les sculptures de Roland Machet, Parole et Silence, 104p., 16 €.

Retrouvez cette chronique dans le n°15 de la Croix L’Hebdo, en vente dès le 17 janvier 2020. Avec cette semaine, un grand dossier au cœur d’une Amérique qui s’apprête à entamer le marathon des primaires, une conversation avec la dessinatrice Pénélope Bagieu et la suite du recit graphique autour de l’expédition « Ultima Thulé » de Jean Malaurie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *