Arpajon, rêve brisé

J’ai un rêve. Un jour, en allant au boulot, monter dans le car qui mène à Arpajon. Aller voir Arpajon. Aller sans rien savoir. Sans avoir visité le site de la ville. Sans avoir regardé les images,

   sans avoir consulté son plan, sans ne rien savoir d’autre que son nom. Sans savoir qu’à Arpajon,

Deux jeunes femmes de 18 ans viennent d’être arrêtées après des car jacking.

Sans même savoir où je pourrai dormir si cela me plaisait.

Mais décidément, ce n’est plus possible. Plus possible de rêver à une destination. De partir à l’aventure. Alors je n’irai pas. Non, je n’irai jamais à Arpajon. Il est 14h04. J’ai encore le temps de sortir prendre mon café.

Une réflexion sur « Arpajon, rêve brisé »

Répondre à Marie Husson Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *