Aller au contenu →

Étiquette : lauréats citwi 2011

Twittérature : Les lauréats 2011 du premier concours international de Twittérature #Citwi


N° 5 > L’HEBDOMADAIRE DE LA TWITTÉRATURE < 4/08/2011

NuMéRo SPéCiaL RéSuLTaTs Du #CiTWi 2011

Avec un léger retard, inférieur à 140 jours, nous avons l’honneur d’annoncer les résultats définitif du #Citwi, le premier Concours International de Twittérature, tenu du 1er au 28 février 2011 sur Twitter, et organisé sous l’égide de l’Institut de Twittérature Comparée. Trois Grands Prix, 2 Prix spécial du Jury et 30 catégories individuelles pour imposer la Twittérature à la face du monde, qui n’en peut mais. Merci à tous pour vos nombreuses participations et à l’année prochaine pour l’édition 2012 du Citwi, et de nouvelles surprises !

Pour l’Institut de Twittérature comparée : @pierrepaulpleau, @Centquarante et @sbataillon.

 

Gazouillis d’or 2011 décerné à @Moijeu
« Écrire des mots d’oiseau juste à la lisière du lendemain. En un flash de caractères elle s’espérait héroïne, hélas sans en être fixée. »

Gazouillis d’argent 20011 décerné à @Knight_Mer – Philament
« Il se savait suivi par la police, et s’en délectait : c’était une police de caractère. Et du caractère, il en avait à revendre : 140. »

Gazouillis de bronze 2011 décerné à @JodieFausTaire
« J’entends l’éclair sucré de ton regard et j’entrevois la gourmandise cachée dans la chaleur de tes mains. »

Prix spécial du Jury ex aequo
@Atramenta pour sa suite narrative interactive.
@Grainesdetoast pour l’émotion et la détresse des 28 jours de février.

Catégories individuelles :

Catégorie « Meilleur plagiat de Mallarmé ».
Lauréat : @D0lores
Le net est triste hélas ! Et j’ai lu tous les tweets.

Catégorie « Tweet s’étant illustré pour son humour déprimé. »
Lauréat : @msieuryann
Twitter : collection d’instants tanés.

Catégorie « Vision sans compromis de l’univers geek. »
Lauréate : @nathcouz
Dans nos réels d’existence numérique, nos mots en 140 caractères, nos corps fichés en .jpg et nos voix podcastées.

Catégorie « Pari désespéré de l’étreinte pure. »
Lauréate : @souffledame
De toi à moi c’est le pari Obstinément sublime Qui ne cesse d’étreindre.

Catégorie « Ouverture sur la mendicité numérique en musique. »
Lauréate :@neigeatokyo
C’était une mauvaise journée même le cramé n’avait pas fait 100 balles en plus de la musique les gens donnaient car ils avaient pitié.

Catégorie « Neige et perception des mystères. »
Lauréate :@Ceinwynn
Une épaisse ouate blanche recouvre tout. Les chimères de mon existence deviennent les spectres fantomatiques de celle des autres.

Catégorie « Hommage subliminal au tournis de la Valse à mille temps de Jacques Brel. »
Lauréat : @Knight_Mer
Plus rien n’était comme avant. Il faut dire qu’avant, plus rien ne fut comme après. Entre les deux, l’éternité. Une valse à un temps.

Catégorie « Métaphore cosmique et éloge de la relativité restreinte des étreintes. »
Lauréat :@Scriberi
La lumière et l’horizon sont en moi, je suis à la croisée de tous mes chemins. Le fil est ma ligne, la voie dans laquelle je suis.

Catégorie « Palimpseste numérique et mémoire des substrats (Grand prix spécial du Jury). »
Lauréat : @Atramenta
Noir sur gris. Par endroit, le vélin devenait illisible tant l’encre s’était imprégnée. Volonté dans l’écriture, corrosion du temps ?

Catégorie « Hommage à Becherelle, Borges et Blanche Neige confondus. »
Lauréat : @Elninodelacapea
Aux puces, un étrange miroir qui permet de voyager dans le temps quand on s’y regarde. Je l’ai acheté, je l’achèterai, je l’achète.

Catégorie « Techniques d’humour mixtes et tropes de l’impertinence. »
Lauréat : @HugoLemay
Bien qu’obèse et pas très rapide, il excellait. Bref, c’était un gros tas lent.

Catégorie « Grand nonchaloir des voluptés obliques et des assauts répétés contre l’irrémédiable. »
Lauréate : @CelluleT
Vos cheveux sont argiles | J’y ferais bien la sieste | Petite volupté | Rire immobile | Je défie la mort.

Catégorie « Faire corps avec son sujet et vice versa : faire du corps son sujet. »
Lauréat : @AntoineMaine
Pour faire court, il éjacula précocement.

Catégorie : « Médecines naturelles et/ou parodies homéopathiques. »
Lauréat : @machinaecrire
À petite dose, la twittérature rend intelligent.

Catégorie: « Thème de l’enfance inversée : le passé ne compte pas plus que l’avenir, bien au contraire. »
Lauréat : @maximlon
Hier j’ai vu des enfants dont le regard m’a fait basculer dans l’avenir.

Catégorie « Catégorie pastiche de la campagne écologiste : «  Sauvez votre béluga ». »
Lauréat : @nanopoesie
Sauvez des pixels: choisissez la twittérature !

Catégorie « Intime compréhension de la mécanique twittérienne s’arrimant aux thématiques de la littérature du XIXe. »
Lauréat : @robeno59
J’ai pour tweets quelques mots, pour retweets ceux des autres et pour abonnés des amis de l’âme.

Catégorie « Gag existentiel et évidence inéluctable. »
Lauréate : @salopette_14
Je Vis Ma Vie A Fond Car Un Jour Ce Ne Sera Plus PossiBle ;-)

Catégorie « Hommage à le Nez qui voque de Réjean Ducharme. »
Lauréat : @straberi
À force de se faire manger l’haleine sur le dos, on finit par empester le champ d’ail.

Catégorie « Les mots, les chiffres et le calendrier : au centre de Twitter, la circularité du chant. »
Lauréate : @Grainesdetoast
28 moins 14, 14. On y revient toujours : la fin nous ramène au centre des choses. Pas que les chiffres parlent, mais ils fixent tout.

Catégorie « Ponctuation acérée. »
Lauréate : @e_CLO
Aux deux points Avant la virgule Prête-moi ta plume

Catégorie « Premières poésies du premier amour. »
Lauréat : @3wjuan Lucky
Je la connaissais si peu sûre d’elle. Ses gestes étaient fragiles, hésitants. À chacune de ses poses je voyais la beauté, un fragment.

Catégorie « Homonymie et hommage à la musique électronique. »
Lauréat : @PsyckoBaton
La trance est une sorte de danse. Sans méfiance, je m’élance, vers ton corps si dense, et à tes caresses je pense. Je suis en transe.

Catégorie « Butons le clavier « qwerty ». »
Lauréate : @JodieFausTaire
Si j’ai du tempérament, je n’oublie pas que mon clavier a beaucoup de caractères => une femme azerty en vaut deux !

Catégorie « Premières poésies du premier amour. »
Lauréat : @Mimiryudo
Ace avait démasqué le corbeau en analysant les empreintes de l’enveloppe. Bien qu’il nia, le facteur fut arrêté.

Catégorie « Soubresauts d’enfance congelée. »
Lauréat : @Multimot
« Enfant, j’aimais m’allonger dans les forts de neige pour m’engourdir de silence. »

Catégorie « Matrice générative de l’amante et phonétique en expansion. »
Lauréate : @LaurenceFritsch
Menthe/Nymphe figée gelée/Menthe/Amante véhémente/Mante abandonnée/Des dieux/Tu te lamentes…

Catégorie « Pastiche formel du type « Léon a rasé César à Noël », mais raté ou hommage au verlan. »
Lauréat : @MicStD
dranoéL ed icniV écrivait à l’envers.

Catégorie « Potentiel d’évocation du futur et hommage à Nostradamus. »
Lauréat : @LirinaBloom
Nos fictions sont-elles dévorées par les évènements du siècle? Je vous entraîne dans un jeu et il nous mène au coeur des révolutions.

Catégorie « Respirations, chuchotement et murmures. »
Lauréat : @ericdubois
Hier déjà Un mot Un autre Chut! Nous passons La vie tout près Ce sera là-bas Un mot Un autre Qui rempliront l’espace

 

#NeXT

Twittology N°6 paraîtra en septembre 2011 dans une nouvelle formule

(et reprendra un rythme de publication à peu près régulier ;-)
Signalez-nous vos meilleurs tweets @sbataillon sur Twitter

Twittology. L’hebdomadaire de la twittérature. #5 – 4/08/2011
Éditeur : Stéphane Bataillon www.stephanebataillon.com, @sbataillon
Organe de presse indépendant, membre de l’Institut de Twittérature comparée (Bordeaux – Québec)

 

Téléchargez le numéro en PDF

Commentez