Altayur, épopée fantastique #13

Pour les soumettre
les quatre de l’armée de Shâat
n’avaient eu besoin
que d’une image

Une image
comme un paysage entier
panorama avec profondeur
avec chaleur, odeurs
terreur

Image unique
de la pétrification
envoyé directement
dans chaque mémoire

Incrustée
au fond des labyrinthes
intimes de chacun

Incrustée
au fond des restes de nuits
cauchemar palpable

Noir
silence
immobilité

Ils s’étaient tous soumis

En échange
les quatre magiciens
leurs avaient assuré
le reste de leur vie
vie vivante ?
vie morte ?

Peu importe

Eux aussi, désormais
étaient comme pétrifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *