Skip to content →

Ma nation

Ce serait une goutte
qui décillerait tes yeux
au moment du réveil

Ce serait une terre
qui garderait l’odeur
des secrets en suspend

Ce serait un sourire
échangé sans l’angoisse
d’être encore innocent.

Mais on donne le change
pour ne pas compromettre
le placement des frontières

Parce qu’il faut conserver
un exil possible.

Publié le Poèmes