Aller au contenu →

L’envol

Le rythme du dehors
devenu étranger

Contraignant à admettre
d’une larme rentrée
et d’un épuisement

C’est l’espace où s’enclenche
ce que tu reconnais
d’un baiser sur ma peau

L’énergie, qui remonte
le rythme, qui se raccorde

Et se laisser porter
par cette mélodie

Jusqu’à pouvoir reprendre.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.