UPPLR#32 : Un lieu, loin, ici, d’Antoine Emaz

un sol
laissé par l’eau basse
mouillé tassé serré
sous le pas

jusqu’au fond de l’air
un long chemin de sable plat

on ne peut pas se perdre
seulement aller
ou revenir
mais loin
longtemps

avec le vent les vagues
les traces s’effacent
vite

désunis ou pas
les pas

Antoine Emaz, Personne, Éditions Unes, 64 p., 16 €. (Sortie le 5 juin).

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

« La poésie ne soigne rien, mais elle peut ouvrir sur une forme de communauté ou de partage (…) juste un écart, et de l’air un peu plus frais qui rentre. » Décédé l’année dernière, Antoine Emaz fut un passeur exigeant et discret de poésie. Professeur agrégé, tenant à rester enseigner au collège et au lycée pour transmettre sa passion, il a beaucoup écrit sur les autres poètes, marqué par les œuvres de Pierre Reverdy et d’André du Bouchet. Au fil d’une soixantaine de recueils publiés, sa poésie à lui dit la fragilité de l’écriture et de la vie, ses douleurs, son attention extrême aux mouvements du monde, de soi et de sa solitude. Ce livre posthume rassemble plusieurs textes des dernières années, sortis en éditions limitées. Une belle manière d’entrer, à bas bruits, dans son univers.

Stéphane Bataillon (@sbataillon)

Retrouvez ce poème dans La Croix L’Hebdo du 16/17 mai 2020, en kiosques et en numérique.

UPPLR #31 : J’essaie de tuer personne, de Sammy Sapin

Quand je commence à faire des nuits je suis
encore bien naïf
je crois
que la nuit
c’est comme le jour
qu’il faut
se mettre en quatre pour les patients
être aux petits soins
courir de l’un à l’autre.

Ce que je vais apprendre :
c’est que la nuit
n’est pas le jour
il ne faut pas
se mettre en quatre
il faut faire ce qu’on a à faire
puis dire bonne nuit
doucement
et se fondre
dans l’obscurité
et ne faire plus qu’un
avec elle
et bien comprendre que
si le jour est un magma visqueux de perfusions de sang et de
solutions thérapeutiques
la nuit elle
la nuit est le silence
quelques veilleuses
des silhouettes indistinctes qui passent dans votre chambre
pour vérifier
que vous respirez toujours.

Sammy Sapin, J’essaie de tuer personne, Ed. Le Clos Jouve, 80 p., 19 €.

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

Sammy Sapin nous raconte, en poèmes, les souvenirs de ses premières années d’infirmier. Des scènes vécues au plus proche des corps, des émotions, des situations rendues tendres ou comiques malgré, ou à cause de, la souffrance tout autour. Sans rien enjoliver de cette confrontation nue avec les malades et les autres soignants. Les peurs, les cris et les sourires de chacun. Sans emphase ni misérabilisme, Sammy Sapin dépeint son expérience « en première ligne » avec justesse, sincérité et une écriture d’une grande fluidité.

Stéphane Bataillon (@sbataillon)

Retrouvez ce poème dans La Croix L’Hebdo du 9/10 mai 2020, en kiosques et en numérique.

GUSTAVE #100 est sorti !

GUSTAVE N°100 est sorti ! Un numéro double exceptionnel de 16 pages pour marquer le cap passé par ce fanzine né il y a presque trente ans et lancer officiellement notre formule hors confinement : désormais, Gustave, ce sera tous les quinze jours !

Un numéro avec près d’une trentaine d’auteurs dont Thomas Vinau, Bernard Friot, Aurélia Lassaque, Maïa Brami, Tom Buron, Murielle Szac, Alexis Bernaut, Sébastien Ayreault, Laurent Cennamo, Sandrine Cnudde, René Corona, Jean-luc Favre, Vincent Guédon, Katia-Sofia Hakim, Claire Kalfon, Yves Leclair, Antoine Marcel, Emilie Moutsis, Thomas Saint Oma Durcudoy, Orianne Papin, Eric Poindron, Joseph Ridgwell, Lancelot Roumier, Enza Silvestrini et Florence Valéro !

Pour s’abonner et le recevoir, comme déjà 1 300 lectrices et lecteurs amoureux de poésie furieusement zen et paisiblement rock, une seule (nouvelle) adresse : www.gustavemagazine.com !

Gustave Hebdo n°99 est sorti

Le numéro 99 de Gustave Hebdo est sorti. Avec, pour vous accompagner dans cette semaine de déconfinement, des textes, dessins et collages de Katia-Sofia Hakim, Thomas Baumgartner, Bernard Friot, Yves Leclair, Aurélia Lassaque, Orianne Papin, Claire Kalfon, Sébastien Ayerault, Maïs Alrim Karfoum, Vincent Guédon, Marie d’Antimo, Lancelot Roumier, Émilie Moutsis, votre serviteur et Saint Oma. Pour s’abonner gratuitement, rendez-vous sur le site : www.gustavehebdo.com