Au demeurant

Nous avions tant rêvé
de créer d’autres villes
d’autres ports
d’autres poignées de mains

De partir sur les routes
des enfances promises
de rencontrer l’amour
au détour d’un dragon

Nous avions tant rêvé
de prouver notre courage
à l’ombre des forêts
et de leurs sortilèges

Nous nous étions promis
de ne pas se suffire
de coups d’épées dans l’eau
pour tracer nos frontières

Nous en étions certains
avant avant hier

Nous nous échapperions
en étouffant nos rires

Au demeurant.