Skip to content →

Barbares

Le coutelas d’ivoire
Tournoyait dans le vent.
S’plantant dans le cougar
Fit triompher Rahan.
En sautant sur le sol
Heureux comme un enfant,
Il actionna la mine
Et explosa mêchant.

L’Humanité ne s’en remettrait pas.

Publié le Poèmes