Coup de sang

Bong ! Bong ! Bong !
Pour la dernière fois, le père appela ses frères.
Depuis l’arrivée de l’hiver,
C’était l’bordel au monastère.
Mais le père sévère.

Une réflexion sur « Coup de sang »

  1. Persévère,
    Frère Stéphane!
    Persévère,
    T’as des fans!

Les commentaires sont fermés.