Skip to content →

D’une étoile

Pierre, feuille, ciseau
et l’enfant qui tressaille

Celui devant nous
Celui en nous
qui se réveille

Dans la nuit, les cris
et la poudre de perlimpinpin
pour que le petit oiseau va sortir

Oui, c’est sûr, il va sortir
le petit oiseau d’abord
il chantera la poésie
il réchauffera les cœurs

Défibrillation
on le perd
on le perd

Il s’envole l’oiseau
et il emmène la pierre, la feuille et le ciseau
là-haut
tout là-haut

Pour briller son poème
que personne n’atteindra.

(Poème initialement publié sur le site d’ Angèle Casanova à l’occasion des Vases Communicants de décembre 2015.)

Published in Poèmes

Comments

Laisser un commentaire