Aller au contenu →

Habitudes

Parfois, c’est comme…
comme dans une prison

Avec toujours les mêmes
compagnons de cellule

On aimerait en changer
inviter d’autres mots
partir à la dérive

Raconter, pourquoi pas,
une toute autre aventure
qu’on imaginerait

Avec des paysages
avec des odeurs
et avec des obstacles
moins communs.

Mais on n’arrive pas

Ça a un arrière-goût
de pacotille

Et puis…

Et puis creuser encore
continuer lentement
jusqu’au bout du tunnel

On aurait l’impression
de rater quelque chose
si l’on se dispersait.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *