Hacking

Tenir bon. Parce qu’un jour quelque chose nous piratera. Par force brute. Ça aura fait le tour. Compilé toutes les datas, relevé toutes nos relations, bloqué tous nos accès. Ça aura intégré des intrus dans nos listes de recommandation sur lesquels on ne pourra s’empêcher de cliquer. Et alors… comme un frisson. Comme celui qui annonce que l’on attrape froid. Celui dont on se dit “ah, là, c’est là que j’ai attrapé froid.” Puis, ce sera la prise de contrôle à distance. Hébété par la lumière bleue, on se conformera tranquillement. On coupera le VPN, on mettra le profil en accès public. On se laissera faire. On se laissera conduire. On ne regardera plus. On ne se regardera plus. Rien d’autre.

Laisser un commentaire