Heure d’été

Un peu de jazz
un café chaud

On range la maison
au rythme de tes cris
qui s’émerveillent du monde

Les mots se sont dissous
dans l’heure évaporée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *