Holzwege

Je ne sais
vers où je marche

J’avance d’arbre en arbre
en suivant le soleil

Parfois, une ombre
me perd un peu

Un cri
me détourne

Ou alors je stationne
pour humer l’air
écouter le bruit des branches
deviner un oiseau

Je ne sais
vers où je marche

C’est un problème

Peut-être pas.

 

” …dans la forêt, il y a des chemins qui, le plus souvent encombrés de broussailles, s’arrêtent soudain dans le non-frayé. On les appelle Holzwege.
Chacun suit son propre chemin, mais dans la même forêt. Souvent, il semble que l’un ressemble à l’autre. Mais ce n’est qu’une apparence. Bûcherons et forestiers s’y connaissent en chemins. Ils savent ce que veut dire : être sur un Holzweg, sur un chemin qui ne mène nulle part… ”

Martin Heidegger (1949)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *