Kundera

Il n’y aurait
pas trop de blanc

Assez d’espace
et de silence

pour que le corps s’anime
et pour qu’il te résolve

Il y aurait une histoire
et moi, qui pleurerais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *