Aller au contenu →

La chenille

Buster tentait d’attraper une larve de papillon
La larve se transforma en chenille
La chenille ouvrit ses yeux
Une lumière jaune comme un phare.
Il eut pitié d’elle.
Elle en profita pour s’échapper et grandir,
grandir, grandir encore.
Elle se transforma en un monstre monstrueux.
Buster prît une grosse cloche à fromage
Et la décapita.
Faut pas effrayer Buster comme ça !

Publié dans Poèmes

Un commentaire

  1. Le retour de Buster nous réjouit.
    Marchons tout doucement pour ne pas l’effrayer.
    Immaginons un instant que sous la grosse cloche à fromages ,un camembert bien coulant veut se faire la malle et n’attends qu’une seule chose que Buster retire la cloche pour déguerpir.
    Chut, n’effrayons pas Buster comme ça!

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.