Skip to content →

L’apparition

J’ouvre le réfrigérateur. De la fumée en sort. Plein. Froide. D’un froid dont ce réfrigérateur, vieux, presque un ami, n’a plus l’habitude. J’ai peur. Ça déferle. Elle me dit ce n’est rien, c’est normal. Je vois cette armée de brume qui s’évapore. Qui prend sans autre indice possession de l’espace. Qui s’immisce. Sans odeur. Beauté. Froide.

Publié le Poèmes