Skip to content →

La vachète

Ce qui m’faut c’est pas dl’argent
Mais juste un peu d’entregent

Pour montrer à qui n’en veux
Mes poèmes de mieux en mieux

Jusqu’ici comme j’en ai peu
J’les fredonnent akimieumieu

Aux voyageurs éberlués
Qui m’écoutent d’la voie ferrée

Moi en toutes circonstances,
J’me fiche de la bienséance

Pis je m’oublie, j’suis trop heureux,
J’les finis par un grand MEUH !

Publié le Poèmes