L’eveil

Il ouvre les yeux.
Les referment.
Il avance un bras.
Puis l’autre.
Ses lumières clignotent.
Ensemble.
Il dit : PA-PA 006-A
Le robot est allumé.

3 réactions au sujet de « L’eveil »

  1. L’enfant devenu grand
    va voir Pee-Wee sur grand écran
    Il se souvient que son ami
    était un grand qui jouait au p’tit
    Pee-Wee chevauche son vélo rouge
    Le perd et part le retrouver
    Ya des dinosaures, des Peaux Rouges
    Quelle aventure, ça promet!
    Mais dans son fauteuil enfoncé
    Le spectateur a l’oeil mauvais
    Il bâille, il trouve horripilants
    Pee-Wee, son rire et son accent
    Les souvenirs dorés volent en éclat
    C’était Pee-Wee, c’était donc ça?
    Il se lève, moral à zéro,
    Comme un acteur dans un porno
    C’est d’ailleurs ce qui est arrivé
    Pee-Wee avait grandi, désolé

  2. Une déception vaut mieux que deux,
    dit le sage,
    N’ajoute pas ta peine à la mienne
    Car les occasions manquées ne manquent pas
    Aussi sûr que que deux demis font un

  3. Il aurait du aller le voir
    Avec un autre grand petit
    Alors peut-être son desespoir
    Aurait été bien amoindri
    Et ils seraient allés dare dare
    Se jeter un petit demi
    En se souvenant, bien hilares,
    D’une tour Montparnasse
    Ben tant pis !

Commentaires clos.