Linguistique du vide

Un silence tel
qu’on n’en finirait pas
d’écrire pour le comprendre.