Visit Homepage
Skip to content →

Liqueur

Il n’y a presque plus de goût
presque plus de sang
presque plus de noir

C’est presque envisageable
d’en garder jusqu’au seuil

De la boire sans fin.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés