Aller au contenu →

Miel

Les paillettes d’étoiles
empruntent le goût du sucre

Elles voudraient consoler
L’espace de ma nuit.

 » Du pain sur les genoux
Les étoiles au loin, très loin.
Je mange du pain en regardant les étoiles.
Je suis absorbé, ô oui, tellement
Que parfois je me trompe, au lieu du pain
Je mange des étoiles. « 

Oktay Rifat (1914-1988)

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.